HOME > INTERVENTIONS > CORRECTION DE SCOLIOSE DE L'ADOLESCENT PAR VOIE POSTÉRIEURE

INTERVENTIONS

Correction de scoliose de l'adolescent par voie postérieure

QUELLE SCOLIOSE OPERER ? 

 

Une scoliose idiopathique peut relever d'un traitement chirurgical lorsqu'elle s'aggrave, en période de croissance ou au delà de la fin de la croissance, ou lorsque son risque évolutif au long de la vie d'adulte est important. L'existence de phénomènes douloureux et le retentissement esthétique de la déformation sont des paramètres qui participent à la décision thérapeutique. 

L'indication chirurgicale est finalement retenue en fonction de nombreux critères: âge du patient, stade de la croissance, localisation, angulation et évolution de la scoliose, efficacité ou non du traitement par corset, retentissement de la scoliose sur l'équilibre global de la colonne vertébrale, phénomènes douloureux, estimation du rapport bénéfice/retentissement fonctionnel et risques de la chirurgie...

 

POURQUOI OPERER ? 

 

Plus une scoliose est sévère, plus elle présente un risque évolutif. L'intervention chirurgicale permet de réduire la déformation de la colonne vertébrale et d'en prévenir l'aggravation. Le bénéfice immédiat peut-être d'ordre esthétique mais le bénéfice est surtout d'ordre fonctionnel à long terme. Dans tous les cas, la chirurgie n'est proposée que lorsque l'on considère que son retentissement fonctionnel est nettement inférieur au retentissement de l'évolution naturelle de la déformation.

Une scoliose sévère entraine généralement peu de signes chez d'adolescent ou l'adulte jeune, mais peut avoir des conséquences importantes sur la vie personnelle et professionnelle avec l'âge : douleurs, déformation du tronc, fatigabilité à l'effort, sciatiques, cruralgies... Les conséquences viscérales, en particuliers respiratoires, ne concernent que les formes thoraciques très évoluées (> 100°). 

 

QUAND OPERER ? 

 

La chirurgie de correction de la scoliose de l'adolescent interrompt la croissance sur la zone opérée. Dans l'idéal on retient l'indication lorsqu'on se rapproche de la fin de la croissance. Cependant, si une scoliose s'aggrave malgré le corset, il peut-être préférable d'intervenir même si la croissance n'est pas tout à fait terminée. Généralement, plus la scoliose est sévère, plus l'intervention est délicate et risque d'avoir des conséquences fonctionnelles. Dans certains cas, il faut donc savoir ne pas trop attendre. 

 

 

PRINCIPES GENERAUX DE LA CHIRURGIE

 

La chirurgie de la scoliose de l'adolescent consiste en la correction, le plus souvent partielle, de la déformation. Pour péreniser la correction le chirurgien réalise dans le même temps une arthrodèse, c'est à dire une fixation des vertèbres entre-elle dans l'objectif final d'en obtenir la soudure. La soudure des vertèbres consitue l'une des conditons du succès de l'intervention sur le long terme.

Cette technique dite de "correction - fusion" fait appel à une instrumentation en métal (titane, chrome-cobalt ou inox) qui se fixe sur les vertèbres (vis, crochets, liens) et les relie entre-elles par l'intermédiare de tiges. 

Dans la majorité des cas la chirurgie est faite par le dos (voie postérieure) mais dans certains cas il peut-être préférable de faire l'opération par le côté (voie antérieure).

 

Exemple de matériel d'instrumentation (vis reliées par des tiges).

 

Radiographies pré et post-opératoires d'une scoliose thoracique droite très sévère chez une jeune fille de 17 ans au moment de l'intervention.  

 

Centre Aquitain du Dos
Hôpital Privé Saint Martin
2 rue Georges Nègrevergne 33700 MERIGNAC
T (33) 05 57 02 00 00 F (33) 05 57 02 02 02